Comment payer moins d’impôt avec l’investissement locatif ?

Dans la vie quotidienne le fait de payer moins d’impôts allège beaucoup les foyers. Mais comment fait-on pour en arriver là ? Il suffit juste de bien examiner les enjeux de la défiscalisation tout en réalisant de l’investissement locatif dans l’immobilier. Dans ce secteur, il y a pas mal d’enjeux par rapport à la défiscalisation. Sur ce, voici quelques recommandations indispensables si vous voulez payer moins d’impôts avec l’investissement locatif.

Bien faire son choix

Dans ce cas, il y a certains choix qu’il faut faire. On cite par exemple le fait de choisir la réduction d’impôts à travers la loi de Pinel dans le neuf. Ici, l’enjeu n’est pas si difficile car avec ses modalités de quatre ans. Avec la loi de finances 2018, vous avez encore plus de chance. Il y a aussi d’autres choix intéressants avec la location meublée dans des résidences services. Un autre choix se pose par rapport à une location vide au niveau de l’ancien, par les déficits fonciers. Aussi, on peut se tourner vers des méthodes connus comme les lois Malraux ou encore les monuments historiques et usufruit locatif. Il est à noter que ces derniers sont basés sur la méthode de démembrement de propriété.

S’impliquer dans la loi Pinel dans le neuf

Ce système remplace la défiscalisation Duflot depuis le début du mois de septembre 2014. Le principe est simple et vous permets de faire une déduction d’impôt sur une partie du prix du logement.. Le pourcentage par rapport à l’impôt varie alors selon votre cas, c’est à dire qu’il dépend de la durée du contrat de votre location. L’atout avec celui-ci est qu’il se calcule à partir d’un plafond maximum de 300 000 euros. Pour en profiter, il est de ce fait important de savoir respecter les plafonds de loyer et des ressources du locataire. Il faut aussi souligner que dans ce système, il est possible de louer à vos ascendants ainsi que vos descendants tout en assurant de ne réaliser que des bénéfices de la défiscalisation.

Investir dans un domicile de service neuf

Par rapport à cet autre type de système dans l’immobilier, on peut dire qu’on se place comme dans un régime réel avec un statut de loueur meublé non professionnel ou LMNP. L’avantage de s’impliquer dans un domicile de service neuf, est que vous pouvez maîtriser vos recettes locatives et vos charges. Autrement dit, il existe un certain intérêt d’emprunt que vous pouvez pratiquer en déduisant des loyers du prix du logement.

Il est à noter que ce produit peut apporter un bon rendement avec un pourcentage de rente qui va vous amener à percevoir des loyers. La raison est que le gestionnaire du présent domicile va se charger de l’entretien et de la perception des loyers qui vous seront bien sûr réservés. L’équilibre de l’opération repose alors sur lui car étant le seul gestionnaire de la résidence ayant l’accord du droit de la signature sur le bail commercial accordé.

Opter pour la création de déficit foncier en s’investissant dans l’ancien

Si votre objectif est de défiscaliser dans l’immobilier ancien, alors vous pouvez opter pour la création de déficit foncier. La création d’un déficit foncier va vous aider à atteindre vos objectifs. Dans ce cas, l’achat d’un logement ancien est indispensable. Après quelques rénovations et réparations, vous n’avez qu’à disposer à la location le bien vide, sous un régime fiscal des revenus fonciers. Votre choix par rapport au logement ancien vous fait gagner et bénéficier d’une belle offre grâce au revenu réalisé selon la surface et la localisation du bien. Aussi, cela vous ramène à une rentabilité importante car après les réalisations de travaux, le loyer de votre logement augmente jusqu’à 13%.

Miser sur l’investissement dans l’ancien par rapport au dispositif Cosse

Ce mécanisme existe et est opérationnel depuis le début du mois de février 2017. On l’appelle aussi Louer Abordable parce qu’elle permet d’en tirer la meilleure partie de votre fiscalité locative. La procédure n’est d’ailleurs pas si difficile car vous n’a qu’avez qu’à louer le bien vide, et cela par rapport au régime fiscal des revenus fonciers. Au moment de la déclaration de votre propre loyer au fisc, vous avez tant d’avantages en bénéficiant d’une diminution qui varie de 15 à 85% de vos revenus. Quoique cela dépende en grande partie du caractère social de la location.

On peut dire aussi que le fait d’investir dans l’ancien par rapport à ce dispositif prend la forme d’un investissement citoyen. La rentabilité est vraiment intéressante car vous louez à des personnes avec lesquelles leur gain financier est modeste. Alors, avant de prendre une décision, il est quand même indispensable de bien se renseigner. Cela pour que vous puissiez comprendre et bien savoir le fonctionnement de chaque dispositif et ses avantages.

Opter pour la loi Malraux

Le dans ce système fiscal est également intéressant. Vous avez une bonne occasion d’acheter un bien immobilier qui est placé dans des secteurs sauvegardés. Puis, vous n’avez qu’à rénover pour profiter de tous les droits. Ce n’est qu’après que vous mettez en location le bien pour ainsi recevoir une réduction d’impôts de 30%. Mais cette méthode vous oblige à consacrer de grands moyens surtout en termes financiers. Dès le départ on va vous imposer les règles du jeu dans l’investissement de départ que durant l’exécution des travaux.  De plus, même si ces travaux sont placés sous l’autorité d’un certain architecte des Bâtiments en France, il est fort probable que ce soit encore complexe.