La défiscalisation : comment bénéficier des meilleurs avantages ?

La défiscalisation est aujourd’hui considérée comme un acte qui aide les investisseurs dans l’immobilier à bénéficier d’une réduction sur les impôts. En réalité, elle a été inventée dans le but de permettre aux jeunes investisseurs et aux jeunes entrepreneurs de réduire le taux d’impôt qui, depuis de nombreuses années, est le souci de diverses personnes. La réduction est en général accessible à tous ceux qui envisagent de bénéficier les avantages d’un investissement dans l’immobilier. Pour bénéficier les meilleurs avantages, il faut respecter certains règlements et connaitre les attentes des organismes financiers. Il faut noter que la défiscalisation ne sert pas uniquement à aider les investisseurs, ils permettent aussi aux propriétaires qui envisagent de faire de nouvelles constructions ou qui envisagent même de faire des rénovations chez eux de bénéficier des avantages y afférents. La défiscalisation est proposée en plusieurs lois. Si vous souhaitez vous y intégrer, vous devrez choisir la loi qui convienne le mieux à votre statut et à votre situation. Pour connaitre votre cas, vous pourrez demander des renseignements à un organisme spécialisé dans le domaine près de chez vous.

La loi Pinel : pour qui ?

Le dispositif Pinel est surement le plus célèbre du moment. Qui peut en bénéficier ? La loi Pinel a été proposée en 2014 par des experts dans le domaine. Avant cette loi, c’était la loi Duflot qui était la plus connue. Le concept est presque le même, mais avec quelques améliorations. Ce dispositif touche en particulier ceux qui souhaitent faire des investissements dans l’achat d’un mobilier neuf et qui envisagent par la suite de faire une vente à un prix beaucoup plus élevé. Avec cette défiscalisation, l’acheteur peut bénéficier d’une réduction importante d’impôts. Le coût de la réduction varie selon la situation et le type de votre investissement. Mais en général, il varie entre 10 % et 20 %. La seule condition est que le propriétaire a comme obligation de louer son bien immobilier, au minimum pendant 5 ans. En même temps, il doit respecter les conditions imposées par le dispositif Pinel.

Il faut noter que ce type de dispositif est l’un des plus demandés et des plus populaires. Il a comme principal rôle de permettre aux investisseurs d’améliorer leur patrimoine. Ils bénéficient des meilleurs avantages, et cela, pendant longtemps.  Il se peut que pour 2019, quelques améliorations soient apportées sur le dispositif Pinel dans le but de mieux aider les investisseurs.

Le déficit foncier : qu’est-ce que c’est ?

Le déficit foncier, vous en avez peut-être aussi entendu parler. Ce concept, quant à lui, a comme objectif de vous permettre de mettre en location un immobilier et de réduire quelques charges importantes. En optant pour cette offre, il vous est indispensable de réduire le revenu annuel de vos loyers. Par conséquent, le taux de l’impôt sera en même temps réduit.

Les charges concernées par ce concept sont en particulier, les frais, la taxe ainsi que la gestion de tous les biens. Pour ce qui est des charges touchant les rénovations et les réparations, ou même les entretiens, la réduction est moins importante. Si vous souhaitez augmenter le taux de la réduction, décidez de proposer une location nue sur votre nouvel appartement, au moins pendant 2 ans. Puis, vous pourrez vous orienter dans la location de studio ou appartement meublé.

Le déficit foncier est très avantageux pour les investisseurs qui ne connaissent pas encore grand-chose dans le domaine. Si vous arrivez à respecter toutes les conditions imposées par cette loi, sachez que vous pouvez bénéficier d’une réduction de plus de 30 %, mais sachez que cela peut également varier selon votre cas et votre demande. De plus, une fois que vous auriez votre logement à votre disposition, vous pourrez y réaliser tous les travaux qui vous semblent nécessaires.

En général, vous pourrez demander des renseignements près d’un centre fiscal connu dans votre ville. Cela vous sera nécessaire avant de procéder à une demande de défiscalisation. Le but est que vous ayez la possibilité de bénéficier de tous les avantages tout en évitant les mauvaises surprises.

Quel type de défiscalisation pour une location meublée ?

Outre les dispositifs de défiscalisation pour la location d’immobilier, sachez également qu’il existe des mesures prévues par la loi qui vous permettent de bénéficier des avantages fiscaux pour la location meublée. La location meublée concerne souvent des appartements, des studios et même des lieux commerciaux. En effet, il existe deux sortes de locations meublées : il y a la location dans le domaine professionnel et la location dans le domaine non professionnel. Quelles sont les différences entre ces deux cas ? Pour une location meublée non professionnelle, s’il n’y a pas des activités particulières à faire dans le lieu, c’est beaucoup plus simple. Les offres de la défiscalisation permettent de réduire les charges concernant les recettes locatives. Il vous est parfaitement possible de diminuer le frais du notaire ainsi que de la TVA. Cette loi est applicable dans toutes les situations, à condition que les recettes annuelles générées par l’activité de location n’excèdent pas 23 000€. La loi ne s’applique plus lorsque vous envisagez de revendre le bien ou d’arrêter les locations.

Pour ce qui est d’une location meublée professionnelle, il est certain que le taux d’imposition reste plus élevé et plus important. Il est possible pour chaque propriétaire de faire recours à la loi de la défiscalisation pour diminuer cet impôt. Sur ce cas, il suffit juste de bien déterminer le type des activités exercées dans les lieux. Il faut savoir que depuis 2018, l’inscription au RCS n’est plus une condition sine qua non pour pouvoir bénéficier d’une exonération en tant que loueur en meublé professionnel (LMP). Seules deux conditions doivent être remplies pour prétendre la qualité de LMP, à savoir :

  • Les recettes annuelles générées par l’activité doivent excéder 23 000€ ;
  • Les recettes générées par l’activité de location meublée doivent dépasser les revenus du foyer fiscal soumis à l’impôt sur le revenu.  

En gros, que vous soyez un vendeur, un acheteur ou simplement un propriétaire d’un appartement à louer, n’hésitez pas à faire une demande défiscalisation correspondant à votre situation.