Quelle stratégie de défiscalisation choisir ? L’immobilier neuf ou ancien ?

Devenir acteur dans l’immobilier demande un investissement relativement conséquent. Pour aider les investisseurs en immobilier dans leurs projets, qu’il s’agisse d’un investissement dans l’immobilier neuf ou ancien, l’État a mis en place différents dispositifs afin d’amoindrir la charge relative à l’impôt. Loi Pinel ou encore loi Marlaux, ces deux dispositifs ont été mûrement réfléchis par les experts avant leur mise en œuvre. Le choix dépend principalement de la situation de chacun. Quel dispositif choisir dans le cas où vous prévoyez d’acheter une nouvelle habitation ?

La défiscalisation immobilière : elle sert à quoi ?

Le système de défiscalisation initié par le gouvernement français vise avant tout à promouvoir l’économie par le biais des investissements immobiliers. Le concept de la défiscalisation a été inventé par les spécialistes dans le but d’inciter les différents acteurs économiques à investir davantage dans l’immobilier. Le but principal de la défiscalisation est de réduire le coût des impôts. Sachez qu’il existe plusieurs dispositifs.

Avant de choisir le dispositif de défiscalisation qui convienne le mieux à vos attentes, il vous est nécessaire de comprendre ce qu’est la défiscalisation immobilière. Il s’agit d’un concept permettant aux propriétaires qui souhaitent acheter de nouvelles habitations ou qui envisagent de proposer des locations et de bénéficier d’un avantage fiscal. Il faut aussi savoir que les avantages varient d’une situation à une autre. La défiscalisation est un système efficace qui permet aux investisseurs d’avoir un retour sur investissement plus rapide. En France, vous pouvez bénéficier des avantages de la défiscalisation que vous investissiez dans un immobilier neuf ou ancien.

Cependant, certaines conditions doivent être respectées pour pouvoir bénéficier des meilleurs avantages. Lorsque vous vous rendez dans un centre fiscal pour faire votre demande, assurez-vous de bien déterminer votre situation. Vous devrez aussi avoir une bonne technique pour que votre investissement soit le plus avantageux. Par exemple, dès la recherche d’une habitation neuve, prenez le temps de choisir celle qui convient le mieux à vos attentes.

Il faut noter que le coût des impôts pour une habitation neuve diffère de celui pour une habitation qui a encore besoin de quelques travaux de rénovation. Pour une maison neuve, le prix est plus élevé, alors que pour une ancienne habitation, l’impôt est moins cher. Dans les deux cas, la défiscalisation est toujours nécessaire. Elle vous permet de payer moins d’impôts sur votre bien immobilier en location.  

Le statut LMNP : c’est quoi ? Quel est le but de s’y inscrire ?

Le statut du LMNP (Location Meublée Non Professionnelle) est de plus en plus connu. Il concerne la location d’un bien immobilier déjà meublé. C’est le statut LMNP qui aide le propriétaire ou le bailleur de bénéficier des meilleurs avantages au niveau de la fiscalité. Sachez qu’un logement meublé dispose d’un contrat de bail qui dure au maximum 1 an. Cela peut varier selon le type du contrat. Il y a ceux qui arrivent à réaliser un contrat de bail de 6 mois. Avec le statut LMNP, le propriétaire a également la possibilité de changer le locataire de son logement, et cela, à tout moment, mais tout en respectant certaines conditions.

Les avantages de ce statut sont nombreux. Aujourd’hui, louer des logements meublés, c’est surtout le rêve des étudiants. En effet, le prix de la location est moins cher et les permet de faire en même temps des économies. Dans les grandes villes comme à Paris, à Lyon ou même à Toulouse, certains célibataires s’intéressent aussi à la location d’une habitation meublée. Le premier avantage du statut LMNP, c’est que le coût des recettes locatives peut être réduit jusqu’à plus de 50 %. À part cela, pour ce qui est de la rentabilité, le propriétaire n’a plus de souci à se faire. Il peut en bénéficier, et cela, rapidement, grâce à la réduction du coût des impôts, qui est en général, supérieur à 10 %.

La loi Pinel : c’est pour quelle situation ?

La loi Pinel est sans doute le dispositif le plus connu du moment en matière de défiscalisation. Si vous recherchez à aménager dans une habitation neuve, c’est le dispositif qu’il vous faut. En effet, ce système est destiné pour les logements non meublés. C’est le plus avantageux. Avec cette loi, la réduction d’impôt est beaucoup plus importante. Il y a tout de même une limite. Il faut reconnaitre que les avantages fiscaux peuvent varier selon la durée de chaque engagement. Normalement, la durée d’un contrat de location varie entre 6 ans et 12 ans. S’il s’agit d’un engagement de 6 ans, le coût de la réduction est de 12 %. Si c’est pour un contrat de plus 9 ans, c’est 18 %. Et pour un contrat de plus de 12 ans, la réduction est supérieure à 20 %.

Comme avantage, avec la loi Pinel, la réduction des impôts peut aller jusqu’à plus de 60 000 euros. Et pour ce qui est de la rénovation, le propriétaire n’a plus besoin de s’en soucier, puisqu’il s’agit déjà d’une habitation neuve. Souvenez-vous également que si vous décidiez d’acheter une maison neuve pour proposer, par la suite, une location, il vous sera plus simple de trouver des locataires potentiels. Et en cas de revente, vous n’aurez pas non plus aucune difficulté.

Comment choisir le type de dispositif ?

Les dispositifs sont nombreux, le choix ne dépend généralement que des besoins et des cas de chacun. La loi Pinel, la loi Censi-bouvard, ou même la loi Monuments historiques, ne sont pas les mêmes. Malgré cela, quel que soit le type de dispositif que vous choisissiez, le but est toujours le même. En effet, une grande partie de la somme que vous aviez investie sera certainement déduite de vos impôts.

Sachez que la défiscalisation vous aide aussi à avoir plus d’avantages. Par exemple, dans le cas où vous devriez faire une rénovation sur votre habitation, grâce à la défiscalisation, vous n’aurez pas trop à vous soucier de l’investissement.
Plus d’informations sur hypothequeconseil.com
Retrouvez aussi ces infos sur Wikipedia